Vous n’êtes pas connecté.

Dear visitor, welcome to Librejeu.fr - Les forums. If this is your first visit here, please read the Help. It explains in detail how this page works. To use all features of this page, you should consider registering. Please use the registration form, to register here or read more information about the registration process. If you are already registered, please login here.

OverBlob

Disciple

  • "OverBlob" started this thread

Messages: 329

Localisation: Région Parisienne

Travail: Etudiant

  • Envoyer un message privé

1

dimanche 1 juin 2014, 14:06

BloodLine : Forteresse Nishadas - Gloire, Sang, et Chinchillas

Après l'échec du Bloody Fort d'avant hier, sponsorisé par les animaux réfractaires à la mort, nous avons décidé Ailoen et moi de tenter une seconde fois l'expérience des biomes hantés.

Cette fois c'est moi qui commence :P

Ainsi donc débute une nouvelle aventure dont voici les pioniers; vous noterez qu'on a appris de nos erreurs, la compo est différente:

- Urist premier, mineur à ses heures perdues.
- Urist, deuxième du nom (aucun lien de parenté), maçon mécanicien professionnel
- Urist des Bois, charpentier et coupeur d'arbres
- Urist le Grand, seul veritable artiste de l'expédition, ne jure que par les gemmes et les sculptures
- Urist de Troy alias Ailoen, plus gros que les autres, n'a rien connu d'autre que son épée
- Urist de Groy, son frère, même délire
- Urist Sapiens alias OverBlob, naturellement incompétant, plus de points à l'embark oblige..

On y va, Loosing is fun!

[La map de la partie en cours est diponible en visualisation ici: -> DF map archive <- ]

Urist Sapiens - Journal de bord

1st Granite:

Nishadas! Nishadas!

Non mais stop! Ce nom m'exaspère encore plus à chaque fois que j'entends les autres le prononcer. Oui on va à Nishadas, on a compris. Mais enfin quelle idée j'ai eu de m'embarquer là dedans.
Les premiers jours aussi je chantais "Nishadas! Nishadas! Terre reculée! Terre à miner! Richesse à la clé!" blaablaaa, cette comptine qu'on apprend dans les mines quand on est gosse et qui vous fait rêver..
Mais après presque un an à tirer ce foutu wagon par tout les temps sans rien trouver d'autre que de la poussière dans cette immense plaine déserte et rocailleuse, je veux juste étrangler celui qui l'a écrite.
On ne sais même pas ce qu'on cherche, et moi je commence à flancher, j'ai mal!!!
Parce qu'un jour un vieux fou a dit qu'en partant assez loin à l'ouest on trouverai assez de richesses sous la roche pour vivre 50 vies comme un roi, tout le monde l'a cru.
Et que je t'en fais des légendes, et des poèmes, et des chansons, et que j'intoxique mes gamins avec.
Gloire, richesses, prestige !
Par Armok !!! On s'est bien fait berné ! Je me rend compte maintenant que c'est un bien beau prétexte pour nous faire quitter les Montagnes Mères déjà surpeuplées..
Et me voilà maintenant.. faisant office de troisième cheval à la caravane, parce que l'ami piocheur a décidé qu'on se trimballerai une enclume de 80 livres sur tout le trajet..
Elle a bien fière allure notre équipée sauvage en quête de gloire et d'argent, sale et puante.
L'alcool et la chanson nous aident à tenir le coup mais la foi n'y est plus. Hors de question de se leurrer plus longtemps. Demain on ne repart pas.

2nd Granite:

J'ai parlé aux autres hier soir, nous sommes tombés d'accord, on s'installe ici. Après tout nous sommes en terre reculée, nous avons de quoi miner et les richesses sont à trouver.
C'est décidé, Nishadas, pour nous, c'est ici !

3rd Granite :

On a fini de tout déballer et notre charpentier est en train de démonter le wagon pour récupérer quelque planches de bois. L'endroit semble moins sinistré que la plupart des landes qu'on a pu traverser. On a un fleuve au sud et une colline au nord idéale pour commencer à creuser nos installations. Quelques arbres par ci par là au nord. Bizarrement la terre autour de la rivière semble anormalement stérile. Je ne sais pas ce que charrie ce cours d'eau mais ça doit pas être bon pour le sol..
Ailoen, notre préposé à la garde rapproché a repéré des animaux bizarres de l'autre côté de la rivière. Il n'est pas très bavard mais au moins il a l’œil pour ça.
En me rapprochant j'ai constaté qu'il s'agissait d'une sorte de chinchillas, des gros lapins avec des oreilles de souris, rien de bien méchant si vous voulez mon avis, mais ceux là empestent incroyablement depuis l'autre rive du fleuve, pwaah ! Tans qu'ils restent de l'autre côté peu m'importe, j'ai déjà trop à faire.



10th Granite :

Ces sales bestioles nous ont attaqué dans la nuit, leur puanteur a réveillé les chiens!!
Encore heureux pour nous, parce que que nos deux soldats n'étaient même pas équipés !



Un des deux chiens a fini par fuir le combat mais le plus nerveux est resté jusqu'à la fin. Il les a vraiment tous démonté avant que nos soldats arrivent! Ahaha, des morceaux partout quoi! Malheureusement le combat l'a bien amoché lui aussi, il a une grosse morsure sur le ventre, et il se traine en gerbant un peu partout. Je ne lui donne plus pour longtemps à vivre...



12th Granite :

Le chien a fini par mourir le lendemain. Un peu plus de ces bestioles sont arrivés juste après, 5 ou 6. Cette fois on était prêt et on a pas attendu qu'ils franchissent le fleuve pour les empaler.



Ailoen et son frère sont revenus du carnage avec un sourire malsain...je suis presque sur qu'ils adorent éventrer tout ce qui bouge... Il faudra que je m'assure que ces deux la ne manquent jamais d'alcool, je veux pas qu'ils se défoulent sur moi...

15th Granite :

Par Armok !! Un cadavre de chinchilla a essayé de me niaquer le cou pendant que je le transportais !! Ils se relèvent tous bon sang !!Mais on est tombé où ?!?
Le duo de choc en a refait son affaire mais on a pas pu rester comme ça. Me voilà boucher de chaires putréfiées..je passe mon temps à tronçonner des cadavres puants. C'est la meilleure solution pour ne pas avoir de nouvelles attaques mort-vivantes, mais pourquoi ça doit tomber sur moi ??
Aussi étrange que ça puisse paraître la viande semble comestible..



1st Slate :

Le mois dernier a été riche en évènements. Aucun dérangement majeur n'est survenu depuis.
Notre deuxième chien est mort, une artère tranchée par les serres d'un aigle..tanpis, je l'aimais pas vraiment celui là.
Notre mineur et le maçon ont bien travaillés, les premières salles sont creusées et un mur d'enceinte à l'entrée commence à s'ériger.



1st Hemathite :

C'est l'été ! Nos frères guerriers ont l'air taciturnes pourtant, ça fait un moment qu'il n'ont pas tué..
8 nains sont arrivés des Montagnes Mères, ils ont du nous suivre ces idiots. Peut-être espéraient-ils qu'on leur déblaie le chemin jusqu'à Nishadas ? Mais bienvenue à Nishadas les amis !! Cette terre où il faut transformer tout ce qui meurt en steak tartare ! Ils vont vite être dégrisés. En attendant ça fait des bouches à nourrir en plus et ceux là nous seront pas très utiles pour l'instant..pfff, je vais me saouler un peu...



10th Galena :

La fin de l'été approche, pas de nouvelle attaque à signaler. Troy et Groy ont eu du mal à le supporter. Mais depuis qu'ils ont saigné ces deux bouquetins, pourtant inoffensifs, ça va un peu mieux...à moi de finir le travail...



L'automne commence et je passe la main :)

This post has been edited 8 times, last edit by "OverBlob" (11 juin 2014, 20:16)


2

dimanche 1 juin 2014, 15:03

Je ne faillirai pas une seconde fois. :D Pour les éventuels commentaires, il y a de la place ici.

1st Limestone 251


Six mois ont passé depuis que nous nous sommes installés dans cette région hostile, ce « Nishadas » des légendes sensé abriter des richesses insoupçonnées. Il y a six mois, il n’y avait ici que des broussailles et quelques arbres rachitiques, désormais, un petit bastion nain se dresse fièrement, tel un défi à la face de toutes les créatures maléfiques qui voudraient emporter ses occupants dans la tombe. La faune locale ne nous a pas encore posé de problèmes majeurs, pour l’instant…

Je me présente, Urist de Troy, alias Ailoen, épéiste et chef de la garde pour longtemps, je l’espère ! Avec mon frère, Urist de Groy, on n’a qu’une hâte, se mettre une créature vivante (ou non, n’allons pas faire les difficiles) sous l’épée. Notre bon à rien/boucher/apprenti cheval, OverBlob, m’a refourgué la direction de la forteresse, comme si je n’avais que ça à faire. Et pendant ce temps, le chef de l’expédition (notre maçon) ne remplit pas son rôle. S’en est désespérant, mais bon, je compte bien remplir mon devoir du mieux possible et contribuer à l’essor de notre belle forteresse. Et si je dois découper quelques trucs ce faisant, je n’y mettrais que plus d’ardeur à la tâche.





Il y a beaucoup de choses à faire, voici une petite liste :
  • Les cheveux se trimbalent dans la pampa, il faut les récupérer au plus vite pour les abriter sous nos murs.
  • Plus de bière ! Sacrilège ! Ignominie ! Boire de l’eau, il n’y a pas pire pour le foie !
  • Creuser des chambres individuelles, c’est pas que dormir ensemble me gêne particulièrement, mais s’entasser dans une pièce mal aérée depuis six mois, bonjour le confort.
  • Creuser une vraie salle à manger, et surtout, pouvoir s’assoir autre part que sur le sol.
  • Améliorer la défense de la forteresse dans une moindre mesure.
3rd Limestone 251

Les chambres se creusent lentement, notre unique mineur est dépassé par l’ampleur de la tâche. J’ai ordonné l’installation de quelques pièges à l’entrée, au cas où. Notre jument a accouché d’un bébé steack de cheval, j’espère qu’il grandira vite, ça fait longtemps que je n’ai pas pu goûter à ce genre de mets.

8th Sandstone 251


En faisant ma patrouille matinale, j’ai aperçu un groupe de migrants au loin ! J’espère qu’un mineur est parmi eux afin d’accélérer l’agrandissement de la forteresse. Ils nous rejoignent en fin de journée, trois braves nains qui ont fait le trajet à pied depuis la forteresse mère. Un enfant, un charpentier et un lancier nous rejoignent donc ! Je ne ferai bien sûr pas de réflexion sur leur intelligence à venir dans une région aussi paumée, ayant moi-même fait le premier pas…

Dans le même temps, une salle a été creusée en intérieur pour accueillir les champs et l’ancienne salle où nous dormions est désormais la caserne où je m’entraîne avec mon frère militaire. Un peu de bière est en train d’être produite, mais cela creuse dans notre stock de nourriture qui n’est pas extrêmement important. Entre la bougraille et la binouze, le choix est cornélien. Le bébé alpaca me fait envie, mais Overblob affirme quand attendant un peu, il y aura plus de viande à découper, donc à manger.

2nd Timber 251

Une meute d’Ibex, une espèce de chamois, s’est approchée un peu trop près de nos murailles. On dirait que la leçon de la dernière fois ne leur a pas suffit. Peut-être cherchent-ils la vengeance de leur camarade à présent digéré ? Par mesure de précautions, nous avons fait une sortie préventive afin de les faire fuir. L’opération s’est bien déroulée : la harde s’est dispersée rapidement. Avec mon frère, nous n’avons pas réussi à effectuer la même manœuvre d’encerclement que la dernière fois pour en isoler un, on dirait que ces foutues bestioles apprennent quand même de leurs erreurs.





Un four en extérieur est en train d’être construit pour fabriquer un peu de charbon. J’espère ainsi pouvoir fondre quelques outils, des piques pour former deux mineurs supplémentaires et quelques armes comme des lances et des marteaux de guerre.

10th Timber 251

Une attaque ! Les créatures mort-vivantes sont au nombre de cinq. Elles seraient apparues au beau milieu de notre muraille, je me rends sur les lieux au plus vite ! Je veux sentir le sang sur mes mains ! Bwwaaaaaah !

En nous voyant arriver, les deux premières créatures nous foncent dessus et viennent mourir dans le même temps en marchant sur les pièges disposés devant l’entrée : deux créatures en moins sans lever le petit doigt, même pas drôle. Les pierres tombant du plafond les ont broyées en morceaux. A part pour saloper notre entrée avec des morceaux de chair, c’est vraiment du plaisir de perdu. En passant à côté d’un cadavre, je me rends compte que ce sont des perroquets des montagnes qui nous attaquent, ça explique beaucoup de choses !






Plus que deux perroquets en vie. L’un d’entre eux vient de nous voler un paquet de tissu, à croire qu’ils ont conservé leurs habitudes de chapardeur même après leur mort.

12th Timber 251

Alors que que mon frère essaie de rattraper le dernier perroquet qui s’amuse à poursuivre nos chevaux dans la pampa, je décide de pioncer, après tout, ma soif de sang est un peu appaisée. Une caravane de la forteresse mère a été aperçue ! Pour leur prochaine visite, j’ai commandé du bois, quelques armes et armures, beaucoup de graines et des alpacas (autrement dit, de la viande et des vêtements en laine en puissance).

Le dernier perroquet est mort, un bon coup d’épée lui a proprement sectionné les deux jambes, je reconnais bien là le professionnalisme malsain de mon frère. Notre pêcheur migrant, après un sprint digne des plus grands athlètes nains, le remercie et part se calmer à l’intérieur.

14th Timber 251

Les marchands ont déballé leur marchandise, j’ordonne à ce qu’on apporte au dépôt toutes nos gemmes taillées, la seule richesse que nous ayons vraiment produit pour l’instant.

22nd Timber 251

Un voleur gobelin a été pris la main dans le sac par OverBlob qui se rendait à la rivière, je l’estime de plus en plus celui-là, il a peut-être du potentiel finalement. Il a reçu un coup de couteau qui l’empêche de se tenir debout, sa vie n’a pas l’air en danger, du moins en apparence puisqu’il ne saigne pas. Un nain l’a porté jusqu’à un lit pour qu’il s’y repose. Je lui ai dit de serrer les fesses et d’arrêter de faire sa fillette, il gueulait comme un veau et m’empêchait de me concentrer pendant mon entraînement. Le voleur a pris peur avec l’arrivée des gardes de la caravane.




Notre chargé d’affaires ne voulait pas se rendre au dépôt pour commercer avec nos confrères nains, ils portaient des pierres, à croire que commercer lui fait peur. J’ai dû lui ordonner fermement de se mettre au boulot s’il ne voulait pas tâter de ma botte.

24th Timber 251

Après deux jours de négociations, le marché est conclu. En échange de toutes nos gemmes taillées, nous récupérons :
  • Une pioche en cuivre.
  • Une marteau de guerre en bismuth bronze.
  • Une épée courte en acier, j’ai hâte de tester son tranchant sur un sac de chair quelconque.
  • Deux sacs de graines de plump helmet et un de rock nuts.
  • Plein de plump helmet pour compléter.
Je souhaite ainsi former deux nouveaux militaires, un nouveau mineur et relancer l’industrie agricole grâce à cet important apport de graines.

1st Moonstone 251 :

Quelque chose a changé dans l’air matinal, presque imperceptible, mais tout de même bien présent : je sens que l’hiver approche du plus profond de mon âme. Je vais essayer de négocier avec Urist le Grand pour qu’il me fasse un bonnet bien chaud en fourrure de chinchilla, s’il refuse, une tatagne fera office de monnaie d’échange.

L'avancement actuel grâce à la visualisation runique dont nous avons le secret : tadaaa

This post has been edited 3 times, last edit by "Ailoen" (8 juin 2014, 22:34)


OverBlob

Disciple

  • "OverBlob" started this thread

Messages: 329

Localisation: Région Parisienne

Travail: Etudiant

  • Envoyer un message privé

3

dimanche 8 juin 2014, 20:35

3rd Moonstone 251 :

Mais quelle poisse ! Ces maudits gobelins se montrent même dans ce trou perdu. S'ils étaient déjà là avant, ou s'ils nous ont suivis, j'en ai rien carrer, tout ce que je sais c'est qu'une de ces enflures m'a planté la jambe avant de s'enfuir!
Le doc m'a dit qu'avec du repos je pourrais remarcher, béquilles aidantes. Je lui ai craché dessus, jamais on me fera porter de béquilles !

17th Moonstone 251 :

Après 15jours à rien faire, me voilà de nouveau sur pied, mais pas totalement guéri...Je suis le boiteux du groupe désormais...Tant pis...J'ai de la viande à couper.

28th Opal 251 :

Par Armok !! Les chinchillas zombies sont de retour!! Le père Ailoen à réagi au quart de tour, il a choppé son épée et s'est rué vers eux en hurlant comme un fou ! Il les a tous explosé d'un SEUL coup d'épée bon sang !!! Le groupe est figé d'une admiration mêlée de peur, ce mec est timbré.
Il s'est calmé après son massacre. Le doc s'est exprimé après être allé le voir : « Transe martiale. »



1st Obsidian 251 :

Dernier mois de l'hiver. Encore quelques jours à tenir et ça fera un an qu'on aura survécu dans ce trou. Je ne suis pas mécontent du résultat ma foi, les gars bossent dur et me voilà promu Manager. La dining room est presque finie, nous avons tous une chambre et un lit pour dormir séparément, et les activités vont bon train. Nos maçons sont en train de refaire l'enceinte extérieure pour placer des tours de guets du haut desquels on pourra défendre l'entrée du bastion.
La nourriture n'est plus un problème contrairement aux stocks d'alcool qui s'amenuisent. Je rédigerai une note demain pour qu'on fabrique une dizaine de barils supplémentaires.

9th Obsidian 251 :

Après les chinchillas et les perroquets revenus d'outre tombe voilà le tour des chèvres zombifiées.
Bagatelle me direz-vous, après tout c'est du même acabit que les autres bestioles, d'autant plus qu'on a nos spécialistes anti-zombies désormais.
Ailoen pensait la même chose...

Après ses derniers exploits c'est avec une assurance inhabituelle qu'il est allé à la rencontre des ovins putréfiés. A sa vue une des chèvres l'a immédiatement chargé, et pris de surprise, notre commandeur n'a pas su l'esquiver. Une cote cassée, un poumon perforé. La chèvre l'a mis à terre, puis lui a écrasé l'autre poumon avant de lui fracasser le crâne d'un coup de sabot...
Mort..tué par une chèvre..l'épée au fourreau...
J'ai eu du mal à y croire dans un premier temps, mais c'était avant que le frangin ne subisse le même sort!
Panique totale !! Plus de soldat ! Le mur d'enceinte n'est pas encore complètement refait, c'est une passoire ! Alerte civile déclenchée !! Les paysans se ruent à l'intérieur et prient pour que les pièges à l'entrée se déclenchent ! Les deux chèvres poursuivent les retardataires ! Elles ont franchis l'enceinte sans difficulté et se sont précipitées dans l'entrée.
Les pièges ont marché.
Une grosse pierre sur le crâne semble être aussi expéditif pour les morts que pour les vivants...
Le message est passé. Ne pas sous-estimer les chèvres.





1st Granite 252 :

Un an, jour pour jour, que nous somme arrivés ici. On est loin de la Nishadas des légendes contés par nos pères. Les gemmes ne débordent pas des murs, les minerais semblent inexistants, la terre est stérile et je ne parlerai pas de la faune locale.
Mon bilan sur l'année passée ici ne m'inspire qu'une pensée : cet endroit est un merdier.
Mais aujourd'hui c'est notre merdier !
On a fini par apprendre à aimer cet endroit, nos frères soldats y ont laissé la vie pour nous défendre et pour qu'on puisse continuer à y vivre. Rester ici c'est leur rendre hommage. Les nains sont solidaires et mettent de l'ardeur à la tâche, c'est une cohésion véritable, et je suis fier d'en faire partie.
Une année s'achève, une autre commence, avec son lot de surprises et de viande hachée.

6th Slate 252:

Le début du printemps est plutôt calme. Nous somme une quarantaine de nains à présent.
Après de courtes auditions sur leurs compétences nous avons sélectionné les nouvelles recrues qui seront chargées de nous défendre à l'avenir : 2 épéistes, 4 arbalétriers et un nain au marteau. Les entraînements ont débuté dans la pampa, avec la chasse de quelques wolverines et marmottes qui traînaient dans le coin. Le nain au marteau, un certain Dumat, s'est illustré par son efficacité à broyer les os...
Je tiens toutefois à noter les nombreux éclaireurs gobelins qui ont tenté de s'infiltrer depuis le début de l'année. Ces pourritures sont de plus en plus nombreuses, ça ne laisse rien présager de bon.

16th Felsite :

Une caravane elfe est arrivée. Des animaux, des plantes, et du bois...Difficile de ne pas devenir hilare en pensant que ces énergumènes espèrent faire fortune avec ça ! Il est où le minerai ? Elles sont où les gemmes et les armes ? Elle est où la viande ? Ahahah
Notre broker leur a quand même échangé quelques fagots de bois par respect. On a pas vraiment besoin de se faire d'ennemis en plus par ici.



23rd Felsite :

Un des chevaux dans la pâture semble dérangé, il s'en prends aux autres, et même au poulain.
Une chance pour lui qu'on ne manque pas de bidoche sinon sa violence l'aura fait passer sur le billard.
En attendant toutes les autres bêtes iront dans une pâture différente.

C'est l'été, et je passe la main :)

This post has been edited 2 times, last edit by "OverBlob" (8 juin 2014, 22:43)


4

mardi 10 juin 2014, 23:05

Cher journal intime,

J’espère que tu ne te sens pas trop seul depuis que ton ancien propriétaire, Ailoen, est mort bravement au combat, l’épée au fourreau face à une chèvre zombie. Heureusement que je t’ai aperçu sous son lit, sinon tu aurais pu y rester longtemps, à prendre la poussière, sans jamais servir à nouveau.

En tant que successeur au poste de chef des armées, je dois assurer l’ancienne tâche de mon prédécesseur, à savoir gérer la forteresse la moitié de l’année. Bien, les présentations sont faites, commençons :


2nd Hematite 252 : Alors que je savourais tranquillement un mélange de poisson, de viande et de plump helmet, le tout rehaussé d’une pointe de bière, le tout arrosé d’une pinte de bière. Un de mes compatriotes, assis juste en face de moi, est devenu comme dépressif. Sa face afficha d’un seul coup un profond air nostalgique, nostalgie de la forteresse mère ? Peut-être, il est vrai que la vie à Nishadas n’est pas facile tous les jours. Ou alors simplement une prise de conscience ? Se dit-il que l’endroit est mal choisi ? Quelques gemmes ont été découvertes, mais pas une pointe de minerai à l’horizon.

4th Hematite 252 : Une caravane est arrivée, notre broker entame des négociations plutôt houleuses avec les marchands. J’entends des cris d’indignation à travers le mur d’un bon mètre d’épaisseur de ma salle d’entraînement. Les deux parties utilisent des termes assez inspirés, évoquant entre autres une possible ascendance gobeline, des « Je ne suis pas né du dernier effondrement de galerie moi ! On ne me la fait pas. », ou encore des remises en question plutôt douteuses de la qualité de la marchandises de la partie adverse afin de faire baisser les prix.

Notre broker, à force de s’agiter et prêt à en découdre afin que le troc soit le plus possible à l’avantage de Nishadas, donne naissance à une fille pendant les négations ! Tout le monde (les marchands elfes d’autant plus) assiste à la perte des eaux en plein round de marchandage. Les elfes tirent une de ses tronches, il ne devait pas s’attendre à voir un rejeton nain couvert de sang et de liquide amniotique.

Le marché est conclu au forcing : beaucoup de bois contre nos pierres précieuses.

26th Hematite 252 : Au déjeuner, j’ai entendu qu’en creusant, un de nos mineurs a découvert ce matin même une gigantesque caverne dans les profondeurs : nous avons tous espoir de trouver des gemmes et surtout, enfin, du minerai !



Néanmoins, un petit campement a été aperçu en passant la tête par le trou reliant la galerie à la caverne. Des créatures ressemblant à des rats semblent occuper les lieux, une dizaine au total. Par mesure de sécurité, notre armée étant restreinte, la décision a été donné de reboucher le trou. Les mineurs continuent donc vers les profondeurs !



3rd Malachite 252 : L’aménagement des chambres avance bien, j'espère que d'ici la fin de l'année nous auront tous un lit, une statue et un coffre dans nos appartements personnels. Bientôt 42 lits seront prêts, pile poil notre nombre en comptant même couples et militaires qui dorment dans les baraquements, donc plus que nécessaire !



15th Malachite 252 : Découverte d’une seconde caverne et toujours pas une trace de métal. Celle-ci serait reliée à une autre caverne beaucoup plus grande car l’écho renvoyé par les murs semble très lointain.

Les arbalétriers refusent de s’entraîner tant qu’ils n’auront pas de carquois, j’ai beau leur dire de prendre les carreaux dans leur main, comme le fond parfois les chasseurs, mais ils font preuve de mauvaise volonté, arguant à qui mieux mieux que ça ne fait pas « professionnel ». Je t’en foutrais, moi, du professionnel !

18th Malachite 252 : Je décide d’enfermer à double tour le fermier fou dans sa chambre jusqu’à sa mort de peur que sa mélancolie ne touche d’autres nains, ce n’est pas bon pour le moral de votre une larve se traîner dans la salle commune. De toute façon, il se laissait mourir de faim donc bon…

22nd Malachite 252 : L’un d’entre nous se retire de la société pour prendre possession d'un craftdwarf worshop, il affiche un air illuminé, comme s’il avait quelque chose de bien précis en tête. Je le surveille celui là, des fois qu’il fasse une crise de folie tout à coup.


(à droite dans un des ateliers)

28th Malachite 252 : Cela fait une semaine que l’on entend plus le fermier marmonner derrière sa porte, il doit être mort, ou alors c’est qu’il a inventé un système pour devenir autosuffisant, ce qui serait une bien bonne nouvelle ! A l’ouverture de la porte, je le retrouve tout sec, prostré dans un quoi de sa chambre. Bien, je suppose que l’autosuffisance sera pour plus tard.

2nd Galena 252 : Des migrants sont arrivés ! Au nombre de 10, ils n’ont pas de compétences transcendantes mais serviront de porteurs, à noter quand même la présence d’un maçon.

Cependant, quatre d’entre eux semble avoir un certain potentiel dans l’armée : un hammerdwarf, un speardwarf, un sworddwarf et un marksdwarf. Leur entraînement commencera quand celui des arbalétriers sera au point.

Des bruits étranges sont entendus à travers les murs des galeries.



8th Galena 252 : Ce matin, je suis passé à deux doigts de m’étaler lamentablement dans l’escalier principal en voulant éviter d’écraser un chaton. Ce malheureux s’est presque jeté sous ma botte ! Afin d’éviter un tel accident à l’avenir, et épargner à deux petits chats tout mignons la souffrance de se faire écraser par une chaussure, j’ai demandé à OverBlob de s’en occuper à la boucherie.

Ma bonne action du jour faite, je me réjouis d’autant plus puisque je varie ainsi notre régime alimentaire.

16th Galena 252 : Des marchants humains sont arrivés, je ne sais pas si nous avons beaucoup de choses à leur vendre, à vrai dire, j’ai été pas mal occupé par le reste. Nous n’avons qu’une couronne en bois à échanger contre deux morceaux de cuir…

Deux cadavres de bouquetins viennent d’être aperçus. Toute l’armée sort pour s’essayer à un vrai combat.

27th Galena 252 : Après un peu plus d’un mois de travail, un de nos camarades (celui dont je t’ai, cher journal, déjà parlé plus haut) revient de son isolement avec une relique à la main ! Les détails de l’objet sont somptueux, il aura sa place dans la salle au trésor de notre forteresse !

A noter que trois voleurs gobelins viennent d’être proprement massacrés, ce n’est pas en envoyant ce genre de menu fretin que Nishadas va tomber.

13th Sandstone 252 : Pendant la mise à mort d’un mountain goat : mon bébé a été gravement blessé à la jambe. En même temps, je suis obligé de me le trimballer partout vu que ça mère n’est pas fichue de s’en occuper, ah, j’vous jure, la vie de soldat n’est pas facile tous les jours…

Peut-être pour compenser ça, histoire de ne pas avoir l’impression que tous les malheurs du monde n’arrive qu'à moi seul, j’ai demandé à Overblob de s’occuper d’un cheval un peu trop agressif avec ses congénères, de trois chatons (ça serait bête qu’ils se fassent écraser eux aussi, mesure de précaution m’voyez) et d’un renne.

24th Sandstone 252 : Une nouvelle vague de migrants ! Cette fois ci, 11 de nos compatriotes nous rejoignent. Encore une fois, comme avec la dernière vague, aucun n’a de talents utiles d’un point de vue pratique, mais tous ont une certaine compétence dans le maniement d’une arme : en clair, 8 futures recrues pour l’armée. Cela porte donc notre nombre à 59, Nishadas grandit ! Nishadas devient forte !

11th Timber 252 : L’aménagement des chambres avance bien, chacun d’entre nous aura bientôt un coffre pour ranger ses effets personnels.



On me rapporte qu’un nain revendique la possession d’un atelier et défit quiconque le voudrait d’approcher s’il l’ose. Diagnostic du médecin : humeur étrange. Afin d’éviter ce genre d’incident à l’avenir, un jardin de statues va bientôt être conçu dans la cours.

16th Moonstone 252 : Les négociations avec les marchands de la forteresse mère se sont mal passées. Ma directive d’essayer de tirer au maximum les prix adverses vers le bas s’est soldée par un fiasco. Notre broker n’a rien pu faire devant la cupidité sans limite de nos confrères. Qu’ils s’en aillent, ils riront moins quand nous exhiberons les richesses de Nishadas à la face du monde ! On ne va pas se faire piller quand même, la vie est ardue ici, bravo la solidarité intra-espèce ! Ah bravo !

13th Opal 252 : Une petite erreur de conception du système d’irrigation a coûté la vie à un engraver. Ca confirme le fait que je suis plus doué avec une épée entre les mains qu’avec un foutu fuseau et une feuille de papier. Ça aurait pu être pire, c’était un bon à rien de toute façon. Je veux dire qu’à part lisser la pierre, il savait pas faire grand-chose d’autre… J’ai donc l’honneur d’inaugurer en ce jour le palmarès de la noyade par défaut de conception de pompe. Bien sûr, le corps a été récupéré, pas question de boire de l’eau dans laquelle un collègue est en train de se biodégrader !



18th Obsidian 252 : Une embuscade ! Les cors résonnent dans les couloirs de la forteresse, alerte ! Tout le monde se précipite à l’intérieur, j’espère que ceux qui sont prêts de la rivière auront le temps de se mettre à l’abri derrière nos murs épais. C’est qu’avec l’accident de la semaine dernière, la conception du puits a pris du retard. Deux groupes de gobelins armés d’armes de corps à corps nous attaquent : un par le sud, de 5 individus, l’autre par l’est, de 5 individus également.



Alors que j’étais en train de m’équiper pour partir à l’assaut, mon confrère hammerdwarf se précipite seul à l’extérieur en direction du groupe de l’est, quelle bravoure ! Il tente là de sauver nos compagnons encore à l’extérieur en leur offrant le temps nécessaire pour se mettre à l’abri. Au loin, je le vois abattre trois gobelins en quelques secondes, fou de rage, avant de se prendre une hallebarde dans le bas ventre. La pointe a traversé la cuirasse en cuivre comme si elle n’avait été que du beurre. Heureusement, sa souffrance est courte : le gobelin fait tourner l’arme dans le ventre du nain, qui succombe en quelques secondes d’une hémorragie massive.

Certains nains fuient de l’autre côté de la rivière, les malheureux ! Ils se font rattraper et massacrer avant d’avoir eu le temps de rentrer. Le reste de l’armée est là, nous chargeons ! Les gobelins fuient et meurent en nombre sous ma charge héroïque et celle de mon compagnon épéiste. La bataille finie, je vois le corps du défunt hammerdwarf se redresser doucement, les intestins en charpie. Je comprends rapidement qu’il subit le même sort que les animaux de la région. Il nous cause beaucoup de soucis en se relevant, à cause de son armure, mais j’arrive finalement à en venir à bout, aidé par les arbalétriers qui le criblent de carreaux.

La bataille enfin terminée pour de bon, nous comptons nos morts : un gem setter, un hammerdwarf, un engraver, un bébé de moins d’un an a été retrouvé mort de l’autre côté de la rivière, comment a-t-il fait pour arriver jusqu’à là-bas ?! Encore un mystère qui dépasse mon entendement... Finalement, la perte la plus importante parmi les civils est celle d’un charpentier/bûcheron qui été arrivé avec la première vague de migrants quelques mois après notre installation.




Je me félicite d’avoir eu l’idée d’établir une crypte dans une des salles à côté du meeting hall, les nombreux cercueils présents accueillent rapidement leur occupant pour l’éternité. Nous sommes un peu pressé par la peur que les morts se relèvent, tout ira mieux une fois les couvercles en pierre scellés.

Je déclare que ce jour marque le début de notre haine sans limite envers le peuple gobelin. Qu’ils viennent ! Et qu’ils meurent sous nos murs, cette engeance dégénérée mérite de pourrir dans nos douves !

D’ailleurs, quelques heures après l’assaut principal, un voleur qui essayait de passer par derrière en douce s’est fait littéralement clouer au sol par 5 arbalétriers en fureur. Son corps est à peine reconnaissable.



Dans le même temps, un cadavre de gobelin se relève d’entre les morts, je lui découpe proprement les nerfs et les muscles avec mon épée, ma parole qu’il ne se relèvera pas de sitôt !



20th Obsidian 252 : Les soldats restent stationnés à l’extérieur, tant mieux car plusieurs cadavres s’animent ! La menace est rapidement éliminée. La récupération d’un maximum d’objet en métal sur les cadavres avance bien, je compte les stocker dans le but de les refondre plus tard.

Le printemps est là, je dois laisser la place ! Ce fut un plaisir de te narrer mon histoire, cher journal, à dans quelques mois donc.

This post has been edited 3 times, last edit by "Ailoen" (11 juin 2014, 15:54)


Discussions similaires

Noter cette discussion